31 août 2010

Les projets de devenir fou et l'écriture de romans réalistes ne sont pas inscrits au programme

Le petit Claude Lantier, non content d'avoir introduit, avec la complicité de son voisin Bukowski, un breuvage prohibé dans son cartable, fait pipi dans l'encrier de Cosette et s'être barbouillé la figure de suie, s'est encore distingué aujourd'hui par son incapacité en n'étant pas fichu d'orthographier correctement le mot pavot.

C'est assommant.



10 commentaires:

  1. Moins une incapacité qu'une réticence, si Moons veut m'en croire. Les paveots doubles sont des liliacés à trombine vomitive. Vu le contexte, nous devons être dans un jardin des années 50 situé dans la partie Ouest du 15e arrondissement. De l'autre côté on mettrait plutôt un accent : "pavéot". On voit donc ici, chez ce jeune Claude Lantier, les manifestations d'un irrédentisme occidental. On connait par ailleurs les nombreuse victimes que firent les affrontements floraux de l'époque : les pavéots volaient bas. Les jeune Lantier et Bukowski furent d'ailleurs impliqués dans diverses et fâcheuses affaires de trafic de paveot (et non "pavéot", absurde !)
    La jeunesse n'est plus ce qu'elle sera, vous pouvez m'en croire.

    RépondreSupprimer
  2. A la relecture, il semble aussi qu'il ait quelques problèmes avec les oeillets frisés. La révolution n'est plus ce qu'elle sera non plus !

    RépondreSupprimer
  3. Claude Lantier connaissant pas la demi-mesure... mais l' pavot, franchement, pouvait s'en passer comme Buk qu'avait horreur des drogués, et payait régulièrement ses impôts comme un bon citoyen. D'ailleurs pour ça qui m' plaît, l' gaillard.
    J'ai lu que s'étant rendu à une invitation en Allemagne, quelques connards de l'intelligentsia teutonne avaient cru bon d'organiser une soirée costumée où toutes les femmes étaient déguisées en putes et les hommes en maquereaux. Buk en avait été presque malade de honte, et furieux.
    Non, j' suis pas hors-sujet. :)

    RépondreSupprimer
  4. De là à dire qu'un fils de Gervaise et un autre de livreur de lait ne pouvaient que pousser le bouchon un peu trop loin...
    J' suis hors-sujet?
    :)

    RépondreSupprimer
  5. "Le petit Claude Lantier [...] fait pipi dans l'encrier de Cosette et s'être barbouillé la figure de suie [...]"

    L'année scolaire commence bien : j'comprends rien. C'est grave, Maîtresse ?

    RépondreSupprimer
  6. Mon petit Borhen, rien n'est grave, l'année ne fait que commencer. Je vous inscris aux cours particuliers, vous verrez, avec un peu d'obstination on s'en sort. La preuve : Cosette est dans cette classe depuis 20 ans et elle s'y trouve très bien. Elle relis Les feuilles d'automne. Je vous réserve à tous deux la lecture de Jean Lorrain pour animer vos récrés.

    RépondreSupprimer
  7. Une veille de rentrée...sourire

    RépondreSupprimer
  8. Où la vielle maîtresse veille :-)

    RépondreSupprimer
  9. Charles Bukowski aimait le vin blanc (et un autre genre d'encrier), il l'a montré dans une émission célèbre de télévision où officiait Bernard Paveot.

    RépondreSupprimer
  10. La fameuse émission "Antistrophe" si mes souvenirs sont bons : il avait, ce soir-là, dépassé la mesure et le nombre de vers !

    RépondreSupprimer

Carnet de correspondance